FORMATION ET DIPLÔME

Diplôme d’Aplomb et Yoga de la vie quotidienne

La première mission de la Fédération est de transmettre l’aplomb, yoga de la vie quotidienne. Une
de ses priorités est donc de rendre possible à de nouvelles personnes de se joindre à cet
engagement. C’est pourquoi, elle a mis en place un cursus d’apprentissage sous la forme d’un
parcours diplômant en deux degrés. Après le premier degré, la personne commence à donner des
cours. Après le second degré, son travail de transmission est référencé par la Fédération qui la
reconnaît comme compétente.


Premier degré
Quand une personne a suivi des cours et des séminaires de manière régulière et qu’elle s’est liée à
l’aplomb, elle peut souhaiter s’engager elle-même dans cette voie de transmission. Elle en parle
alors avec la personne référente qui s’engage à l’accompagner dans son parcours.
L’acquisition des compétences nécessaires requiert un cheminement d’au moins trois années
comportant :
*des cours hebdomadaires,
*une dizaine de séminaires de fin de semaine,
* trois séminaires intensifs, incluant des mini-sessions d’apprentissage du regard et de la main.
* un travail personnel initial d’observations et de recherches ethnographiques que la personne
s’entraînera à présenter lors d’un séminaire.


Deuxième degré


Après cette première étape, en accord avec la personne référente de la Fédération, elle va
commencer à donner des cours, tout en poursuivant un apprentissage continu sous la forme des
cours et séminaires. Donner des cours est, en effet, une part essentielle de l’apprentissage.
La personne référente prendra la responsabilité de l’accompagner sous forme de rencontres de
travail et d’ouverture à l’approche culturelle générale, et notamment ethnographique et
anthropologique
. Car, il ne s’agit pas seulement de l’acquisition d’une technique, mais d’un progrès
en humanité
comportant notamment les aspects philosophiques, éthiques et spirituels du yoga
transmis par B.K.S. Iyengar à Noëlle dès 1959.
La personne apprenante effectue un travail d’immersion dans des régions ou des pays dans lesquels
elle peut observer des gens d’aplomb dans leur vie quotidienne. Le but est qu’elle s’imprègne de
leur allure, de leur port, que ses yeux s’ouvrent et qu’elle sente comment il est possible de vivre
d’aplomb. Pendant cette prise de conscience, elle est à même de constituer une documentation
(croquis, photos, films, observations…). Le tout est rassemblé et mis en forme sous la direction de
la personne référente. Ce mémoire constitue une des étapes essentielles de la préparation au
diplôme de second degré.
Ainsi, le domaine des études sur l’Aplomb s’enrichira-t-il, petit à petit, grâce aux apports successifs
des élèves avancés, attelés à une recherche continue au sein d’une équipe à laquelle il s’intègre peu
à peu.


Le référencement du diplômé de second degré
La Fédération référence les diplômés du second degré aussi longtemps qu’ils restent en contact
continu avec les autres membres au cours d’un séminaire intensif annuel au minimum