Noëlle Perez

HISTOIRE

Noëlle Perez-Christiaens (1925-2019) rencontre BKS Iyengar en Inde en 1959. Elle était parmi ses premiers élèves venant de l’occident. Dans sa recherche de silence intérieur, Noëlle est enthousiasmée par l’exigence d’attention et de relaxation du maître indien, mais elle rencontre aussi des difficultés et éprouve des douleurs. Un jour, Iyengar lui propose :

« Marchez derrière les femmes, quand votre ombre ressemblera à la leur vous aurez fait des progrès » 

Ce sera le germe de la future découverte de l’Aplomb.

 

Dans les années 1970, Noëlle reçoit plusieurs fois BKS Iyengar à Paris pour des séminaires. À sa dernière visite, en 1976, BKS Iyengar met en évidence l’absence pathologique de l’aplomb en Occident.

 

Quand il met ses élèves en équilibre, les yeux étonnés commencent à s’ouvrir. La recherche commence, passionnante, et

fait entreprendre à Noëlle de nombreux voyages pour étudier le port de charges sur la tête. En Afrique elle est frappée par

la beauté et l’équilibre inouïe des personnes portant sur la tête. Quand elle découvre l’aplomb, Noëlle vit une véritable

métamorphose : les postures de yoga deviennent plus relaxées, plus légères, plus harmonieuses.

Elle écrit le fruit de ses expériences et études dans plusieurs livres.

 

En 1982, plus enthousiaste que jamais, elle part au Portugal.

C’est là qu’elle rencontre Miguel, déchargeur de poisson, qui deviendra son mari. 

Miguel comprend la subtilité des recherches de Noëlle pour l’aplomb et lui permettra de pénétrer au cœur de l’Aplomb. Marchant derrière Miguel, Noëlle entre en apprentissage découvrant chaque détail de l’Aplomb qu’elle intériorise aussitôt.

Noëlle a été entourée depuis longtemps d’élèves fidèles qui ont participé à la découverte de l’Aplomb. Avant de mourir elle a confié à cinq d’entre eux la charge de préserver et de transmettre la découverte de sa vie, trésor pour l’humanité : l’Aplomb.

 

Aujourd’hui, l’Aplomb est transmis par des cours et des séminaires, en divers lieux en France, en Italie, en Belgique, aux Pays-Bas, aux USA, au Canada, etc.

 

A Cento (Italie) un musée de l’Aplomb a été créé par Stefano Lenzi. Le musée rassemble également de nombreuses

œuvres de Miguel.

 

 

Par ses qualités de cœur, d’intelligence, de dévouement, mais avec un caractère entier,

très exigeant, Noëlle a attiré des élèves en recherche d’un enseignement profond qui

touche à l’essentiel de l’humain. Au début des années ’60 l’institut BKS Iyengar a été

fondé qui, à partir des années ’80, est devenu l’Institut Supérieur Aplomb (ISA).

 

Aujourd’hui la Fédération Internationale Aplomb regroupe toutes les associations ISA

(Institut Supérieur Aplomb).